Ratio d’intervalles défensifs

Ratio_d_intervalles_défensifs

 

Ratio d’intervalle défensif (DIR) : définition

Le ratio d’intervalle défensif (DIR) est très utile pour mesurer la position de liquidité d’une entreprise. Il mesure la capacité de l’entreprise à financer ses dépenses quotidiennes en espèces à partir de ses actifs liquides. En langage simple, il estime le nombre de jours pendant lesquels une entreprise peut survivre à ses opérations quotidiennes avec ses actifs liquides. Tant que l’entreprise peut survivre grâce à ses actifs liquides pour payer ses dépenses en espèces, elle ne devra pas dépendre d’actifs fixes ou de sources de financement externes.

 

Ratio d’intervalle défensif (DIR) : formule

  • Ratio d’intervalle défensif = Actifs liquides Estimation des besoins quotidiens en liquidités

Actifs liquides

Les actifs liquides sont également connus sous le nom d’actifs courants rapides, qui sont également utilisés dans le ratio rapide. L’actif circulant comprend certains actifs non liquides comme les stocks et les charges payées d’avance. Inclure ces actifs liquides dans le calcul ne donnera pas une image parfaite de la liquidité de l’entreprise. Par conséquent, le DIR n’inclut que les actifs à forte liquidité. 

 

Besoins quotidiens de trésorerie estimés

Il peut être calculé en estimant tout d’abord les dépenses d’exploitation annuelles en espèces et en les divisant par 365. Les dépenses d’exploitation annuelles en espèces ne comprennent pas les charges non monétaires comme l’amortissement. Elles peuvent être estimées en examinant les tendances passées. C’est une pratique courante de prendre la moyenne des dépenses d’exploitation en espèces des dernières années comme une estimation de l’année suivante.

 

Interprétation et utilisation du DIR 

  • description Société X : Cash 900,000€ ;
  • titres négociables : 200 000€ ;
  • créances clients : 300 000€ ;
  • actifs liquides….(A) : 1 400 000€ ;
  • dépenses annuelles d’exploitation en espèces…(B) : 7 300 000€ ;
  • exigences quotidiennes estimées en espèces…(C)= (B)/365 20 000€ ;
  • ratio d’intervalle défensif = (A)/(C) 70 jours ;
  • description Ratio d’intervalle défensif Société Y : 55 jours ;
  • moyenne du secteur : 90 jours.

La société X a un ratio d’intervalle défensif de 70 jours. Cela signifie que la société X disposera de suffisamment de fonds grâce à ses actifs liquides pour payer ses dépenses en espèces pendant 70 jours. Plus le DIR est élevé, plus la liquidité de l’entreprise est bonne. Un DIR élevé est un signal positif car l’entreprise est capable de répondre à ses besoins de trésorerie à partir de ses sources internes. Il crée une période tampon pour l’entreprise car l’organisation de fonds par d’autres sources prendra du temps. Il n’y a rien de tel qu’un chiffre idéal pour le DIR. Il change d’une industrie à l’autre. Les analystes l’utilisent dans le cadre d’une analyse comparative. Le DIR d’une entreprise est comparé à une autre entreprise de même nature et à la moyenne du secteur. Dans l’exemple ci-dessus, l’entreprise X est considérée comme meilleure que l’entreprise Y car l’entreprise X a un DIR de 70 jours contre 55 jours pour l’entreprise Y. Le DIR de la société X est inférieur à la moyenne du secteur, ce qui est préoccupant. L’entreprise X devra accélérer les entrées de trésorerie ou trouver d’autres sources de trésorerie. Le DIR est également utilisé en interne par l’entreprise elle-même. L’entreprise compare le DIR passé avec le DIR récent pour se faire une idée de sa position de liquidité. Si le DIR augmente, la liquidité s’améliore et vice versa. Certaines industries cycliques ont un besoin plus élevé de liquidités pendant une période spécifique. Le DIR peut être utile pour ces industries. Il aide à planifier les sources à partir desquelles les besoins en capitaux seront pris en charge après l’utilisation complète des actifs liquides.

 

Problèmes liés au ration d’intervalle défensif

Le ratio d’intervalle défensif pose quelques problèmes. L’estimation de la trésorerie nécessaire sur une base quotidienne est une tâche complexe. Certains jours, une entreprise peut avoir besoin d’une grande quantité de liquidités, par exemple pour payer des fournisseurs ou des employés. Certains jours, le montant des liquidités nécessaires n’est pas si important. Cette irrégularité rend la mesure DIR moins précise. De plus, les données utilisées pour calculer les liquidités sont affectées par de nombreux autres facteurs. Les liquidités et les comptes à recevoir changent constamment avec de nouvelles transactions tout au long de l’année. Par conséquent, ce ratio doit être utilisé avec précaution sinon il pourrait ne pas refléter la réalité économique de l’entreprise.

Rate this post
Facebook
Twitter
LinkedIn