Etablir les coûts en détail : 8 baux immobiliers commerciaux à connaître

signature contrat

Le processus de location d’un bâtiment commercial peut sembler simple pour ceux qui ne l’ont jamais fait. Certains propriétaires d’entreprise supposent qu’une fois qu’ils ont décidé de l’espace à louer, il suffit de négocier les conditions, de signer sur la ligne pointillée et d’emménager. En réalité, les choses ne sont pas aussi simples. Il existe en fait de nombreux types de baux commerciaux et les propriétaires d’entreprise doivent savoir ce que chacun d’entre eux implique afin de savoir ce qu’ils signent. Lisez ce qui suit pour trouver des informations de base sur huit types de baux immobiliers commerciaux.

Baux bruts

Les baux bruts, également appelés baux à service complet, exigent que les locataires ne paient que le loyer de base. Le propriétaire couvre 100 % des dépenses de l’immeuble, qui comprennent généralement l’assurance, les taxes foncières et les frais d’entretien de base. Ils sont courants dans l’immobilier commercial. Les propriétaires d’entreprises à qui l’on propose ce type de bail devraient jeter un coup d’œil au montant qu’il devra pour l’entretien des parties communes, car c’est là que les propriétaires récupèrent souvent leurs coûts dépensés pour d’autres services.

Baux nets

Les baux nets stipulent que les locataires doivent payer une partie des dépenses d’exploitation du bâtiment, notamment les taxes foncières, les assurances et les frais d’entretien. Le propriétaire couvre le reste. Il existe en fait trois types de baux nets, chacun répartissant différemment la responsabilité des dépenses d’exploitation.

Baux triples nets

Ces baux sont essentiellement l’inverse d’un bail brut. Les locataires acceptent de payer toutes les dépenses d’exploitation de l’immeuble. La contrepartie est que la plupart des baux triple net ont des prix de location réduits pour aider à compenser le fait que le ou les locataires assument toute la responsabilité des dépenses d’exploitation courantes.

Baux double net

Avec les baux double net, les locataires ne sont pas responsables de 100 % des dépenses d’exploitation, ni les propriétaires. Les propriétaires paient des choses comme l’entretien structurel, tandis que les locataires paient les services publics, l’impôt foncier et l’assurance. Les baux à double filet sont courants dans les immeubles de bureaux partagés, où les propriétaires divisent généralement les taxes foncières (voir aussi comment calculer tva ) et les frais d’assurance de sorte que tous les locataires doivent payer une part égale.

Baux à simple filet

Les baux à simple filet exigent des locataires les services publics et les taxes foncières, mais pas les frais d’assurance et d’entretien. Comme pour les baux double net, la responsabilité du paiement des impôts fonciers est généralement répartie de manière égale entre les locataires dans les immeubles commerciaux partagés.

Baux bruts modifiés

Les baux bruts modifiés varient considérablement d’un contrat à l’autre, mais ils ont tous en commun de se situer quelque part entre les baux bruts et les baux triple net. Les locataires paient toujours le loyer de base, presque toujours les factures de services publics et généralement une partie des frais d’exploitation courants de l’immeuble. Les conditions des baux bruts modifiés peuvent varier d’une année à l’autre.

Baux NNN absolu

Les baux NNN absolus sont similaires aux baux triple net, mais ce ne sont pas les mêmes. Avec les baux triple net, les propriétaires aident souvent aux réparations du bâtiment, mais avec les baux NNN absolus, le propriétaire est complètement dégagé de toute responsabilité pour le bâtiment.

Baux à pourcentage

Les locataires avec des baux à pourcentage paient un loyer de base et un pourcentage des ventes commerciales. Sept pour cent est la norme, mais certains propriétaires peu scrupuleux demandent jusqu’à 12 %. Ces baux sont courants dans le commerce de détail.

En conclusion

Ne partez pas du principe que tous les baux commerciaux sont largement identiques. Trouvez un propriétaire qui offre non seulement un loyer de base abordable, mais aussi de bonnes conditions.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn