Investir en Bourse

Les fondements de l’investissement en Bourse

Quelle est l’utilité d’investir sur les marchés financiers?

La Bourse a une place prépondérante dans la finance actuelle. Les sociétés cotées sur les places financières récupèrent des capitaux destinés à financer leur développement. Ainsi, les entreprises peuvent augmenter leurs nombres d’actionnaires par l’appel à l’épargne du public. Les sociétés empruntent également de l’argent via l’émission d’obligations.

Il est ainsi possible pour les particuliers de diversifier leur patrimoine en Bourse. Etre actionnaire, c’est posséder une partie du capital de ces entreprises. Ces actions autorisent également leurs propriétaires (actionnaires) d’élire leurs nouveaux dirigeants. Pour les porteurs d’obligations, ils sont les créanciers de ces dernières, ils sont rémunérés par le biais de versement d’intérêts.

L’activité des places boursières est constituée de diverses composantes. Cela passe par les Sicav, les détenteurs de fonds de pension ou les porteurs de parts de fonds d’investissement, ces derniers sont gérés par des professionnels des marchés financiers en la personne de gérants de fonds qui se chargent de la négociation de valeurs et du suivi. Certains particuliers recherchent des produits financiers complexes qu’ils peuvent gérer par eux-mêmes, d’autres investisseurs en fonds de placement choisissent d’être dégagés de contraintes de gestion. L’environnement des options, des warrants ou encore des contrats à terme convient au désir de ces investisseurs recherchant des produits plus sophistiqués et par conséquent plus risqués que les actions qui peuvent se montrer potentiellement plus rentables.

Quel est le fonctionnement des marchés financiers?

La vente ou l’achat de titres ne peut pas se faire par téléphone en appelant les places de marchés. Il faut obligatoirement avoir un compte d’investissement au sein d’un établissement financier. Il pourra passer vos ordres sur le marché. Il s’agit généralement de banques ou des sociétés de Bourse. Ces établissements sont agrées pour les transactions financières, ils disposent d’un accès électronique au système de négociation et placent ainsi des ordres d’investisseurs.

Un marché 100% électronique : Les places financières européennes travaillent intégralement de manière électronique. Lorsqu’un client passe un ordre de vente ou d’achat ou de vente sur un titre, la transaction est gérée informatiquement, de l’étape de la comparaison des offres à l’achat et à la vente, l’établissement du prix, jusqu’au traitement post négociation et au paiement qui correspond à la livraison des titres.

Auparavant, les cambistes (agents de change) étaient présents physiquement autour de la corbeille et échangeaient leurs ordres oralement en observant le système de la criée. A présent, les professionnels de la finance utilisent des ordinateurs et communiquent entre eux continuellement lors des journées d’ouverture des Bourses.

La place financière principale est basée sur cinq structures :
• le système de routage automatique des ordres, il fait converger les ordres des investisseurs au système central de cotation, à travers un collecteur d’ordres et un négociateur, et ce quel que soit le mode de passation retenu (au guichet, par téléphone, fax, par Internet) ;
• le système central de cotation, ce dernier qui assure l’exécution automatique des ordres ;
• le système de diffusion en temps réel de l’information entretenu par le système de cotation ;
• le système de règlement/livraison des titres entre les intermédiaires, via une chambre de compensation unique, aussi fournie par le système de cotation. La chambre de compensation agit en tant que contrepartie centrale unique qui s’interpose entre acquéreurs et vendeurs et leur garantit l’accomplissement des opérations, évitant ainsi tout risque de défaillance des opérateurs.
• Le carnet d’ordres central est un élément significatif du système de transaction. Constitué d’une chaîne d’informations relayées informatiquement.

Ceux-ci sont donc en permanence informés du nombre d’actions d’une certaine société achetées ou vendues à moment T. Une partie des informations contenues dans le carnet d’ordres est également mise à la disposition des particuliers par le biais de sociétés spécialisées dans la rediffusion d’informations de marché.

Les investisseurs souhaitant suivre devant leur écran d’ordinateur les évolutions des cours en direct peuvent y souscrire : ils seront informés, notamment, du volume des transactions et des cours les plus récents.

Quelle est la façon d’investir en bourse ?

Les règles de base à respecter pour gérer un portefeuille d’actions.

Pour obtenir une performance acceptable, il faut désormais accepter une dose de risque et donc investir une partie plus ou moins importante de son épargne sur les marchés boursiers. Un investissement qui suppose le respect de quelques règles de base.
Investir à long terme
On ne peut consacrer à la bourse que des sommes dont on ne risque pas d’avoir besoin à court ou moyen terme. Il faut pouvoir, en effet, laisser passer les creux du marché sans liquider son portefeuille.
Ne cédez pas à la panique à la moindre turbulence. En bourse, on n’a rien perdu tant qu’on n’a pas vendu. A plus ou moins longue échéance, les cours remonteront : les actions sont un placement à long terme.
Diversifier ses placements
Il ne faut pas concentrer son investissement sur un ou deux titres. La diversification est une règle a respecter absolument : l’épargne doit être répartie sur plusieurs titres, plusieurs secteurs d’activité, voire plusieurs zones géographiques. La bourse ne représente un risque à moyen ou long terme que pour les investisseurs qui ne respectent pas le principe de diversification.
Évitez, en revanche, une trop grande dispersion. Vous devez posséder au moins 5 000 euros de chaque titre. En deçà, une part de la performance sera réduite par les frais de transaction et de gestion. Si le montant de votre investissement ne le permet pas, privilégiez plutôt l’achat de Sicav : votre épargne sera déjà diversifiée sans être trop dispersée.
Investir régulièrement
Il faut savoir acheter au bon moment. Inutile de se précipiter sous prétexte que vous avez décidé d’investir en bourse. Attendez un creux du marché et placez votre épargne sur des supports monétaires ou sur un livret A en attendant. N’hésitez pas à investir par vagues successives et régulières. Si les cours baissent, vous profiterez d’opportunités d’achat, et s’ils montent, vous gagnerez sur les investissements déjà réalisés.
Arbitrages
Mais ne multipliez pas non plus les allers-retours. Les hausses de cours sont souvent concentrées sur de courtes périodes. Si vous arbitrez trop souvent votre portefeuille, vous risquez de manquer des opportunités.
Liquidités
Enfin, conservez toujours un volant de liquidités. Cela vous permettra d’une part de faire face à des besoins imprévus, et d’autre part et surtout, de profiter d’opportunités d’achat.

En somme, la Bourse se révèle être un secteur très aléatoire pour les non initiés. Afin de privilégier la sécurité sur des supports d’investissements, nous conseillons à nos lecteurs de se diriger vers des types d’investissement plus simples et accessibles tel que la crypto monnaie (consultez notre dossier).

A titre d’exemple, vous trouverez ci-dessous l’évolution de l’indice CAC 40 sur les dix dernières années qui se montre très fluctuante et moins intéressant aujourd’hui qu’il y a une dizaine d’années.

 

 

 

Evolution de l’indice CAC 40 sur 10 ans

evolution-cac-40-sur-10-ans

Pour recevoir la brochure, veuillez remplir le formulaire ci dessous :

Investir en Bourse